Produits exotiques, Bio & équitables

Thés Bois chéri



Bois chéri, 250g
Bois chéri, vanille
Bois chéri, 500 g
Bois chéri, coco vanille
Bois chéri, fruits exotiques



Le thé Bois Chéri



Le thé Bois chéri est originaire de l'île Maurice. Son nom vient d'un village et domaine appelés « Bois chéri ».Le village Bois chéri domine le domaine situé sur les hauteurs des plateaux au sud de l'île Maurice. C'est une zone froide localisée à plus de 500 mètres d'altitude, un lieu idéal pour la culture du thé.



Histoire du Thé Bois chéri



L'implantation du thé à île Maurice est due à un homme : Pierre Poivre. Administrateur colonial et agronome entre 1765 et 1792 pour le compte de la France à l'île de Maurice (autrefois baptisée île de France) et à la Réunion ( appelée île de Bourbon), Pierre Poivre, grand amateur d'épices, rapporte des plants d'Asie plus précisément de Chine. Les premiers plants sont cultivés au jardin botanique de Pamplemousses à Port louis.

Bois chéri et son domaine ont été pendant des décennies une terre agricole où s'étendaient à perte de vue les plantations de canne à sucre jusqu'à ce qu'un cyclone ravage les terres agricoles et détruise les plantations de canne à sucre. A la suite de cette catastrophe, une partie des terres sont consacrées au thé.

Les premières plantations de thé datent de 1892 ainsi que la création de l'usine Bois chéri. L'usine Bois chéri est construite par la compagnie Bour et Breton. En 1958, elle est rachetée par la famille Aubin qui étend et intensifie la culture du thé à partir de 1960. C'est ainsi que les plantations de canne à sucre ont été remplacées par celles de thé à Bois chéri, à Cupipe et à la Nouvelle France sur les hauts plateaux. Les plus anciennes plantations de thé sont à Bois chéri et depuis plus de 100 ans maintenant, il y existe une véritable tradition et culture du thé.


Q

Description du théier



Originaire de Chine, le thé bois chéri provient de l'arbuste appelé le théier, arbre à thé ou encore thé. De son nom scientifique camellia sinensis, il veut dire en langue chinoise « camélia chinois ».
L'arbre à thé appartient à la famille des Théacées. C'est un arbuste qui peut atteindre 15 mètres de hauteur. Son feuillage est vert foncé, persistant et le pourtour des feuilles est en forme de dent de scie. Quant à ses fleurs, leurs pétales sont blanches tandis que ses étamines jaunes sont disposées au centre. Ce sont de petites fleurs dont le diamètre n'excède pas plus de 2 centimètres. L'arbre à thé donne des fruits de 3 centimètres de diamètre et ayant une coque verte puis marron à l'âge adulte.





De la récolte aux paquets de Thé Bois chéri...



La récolte du thé est une tâche effectuée uniquement par les femmes. Elle débute très tôt le matin vers 4 heures et prend fin à la mi-journée. Les femmes portent sur leur dos un grand panier en osier ayant une forme conique dans lequel elles y déposent les feuilles de thé. La particularité de ce panier est d'être attaché par une sangle en cuir sur le front, obligeant les femmes à se tenir incliner vers l'avant. Elles peuvent récolter entre 70 et 100 kg, pour les meilleures. Seules sont cueillies le cœur et les premières feuilles situés au sommet de l'arbuste par les travailleuses. En général, ce sont les trois premières feuilles.

Cette technique a pour objectif de préserver la repousse et d'obtenir un thé plus aromatisé en ne cueillant que les jeunes. En effet, les feuilles les plus anciennes rendent le thé plus amer et moins aromatisé.

Une fois les panier remplis, la récolte est mise dans sacs et les camions sont chargés de les ramener à l'usine Bois chéri. La fabrication du thé peut ainsi commencer. Elle se fait en quatre étapes :

- la première étape consiste à ramollir les feuilles fraîches entreposées sur les claies et ventilées à une température de 20 à 24 degrés pendant 24 heures. Pendant cette opération, l'évaporation de l'eau entraîne une perte de poids entre 20 et 25 %. C'est le "flétrissage".

- la deuxième étape consiste à écraser les feuilles. C'est au cours de cette étape que le thé prend cette saveur si particulière. C'est le "roulage".

- La troisième étape consiste à sécher les feuilles à une température de 50 degrés entraînant un noircissement des feuilles. C'est la "fermentation".

- la quatrième étape consiste à séparer les feuilles afin d'obtenir différents calibres de thé qui sont ensuite stockées dans des silos différenciés pendant un mois et qui seront ensuite mélangées à des saveurs variées. C'est le "tamisage".

Arriver au terme de cette fabrication, le thé est emballé soit en infusettes ou en sachet (vrac). La particularité du thé Bois chéri est son emballage : en sachet ou infusettes, il porte des couleurs bleu et rouge. Mais depuis, l'emballage a bien évolué par l'introduction de couleurs variées suite à la variété des arômes. La saveur la plus connue est bien sûr le thé bois chéri vanille. Mais aujourd'hui, d'autres saveurs sont exquises :

- bois chéri bergamote,
- bois chéri citron,
- bois chéri fruits exotiques,
- bois chéri coco vanille.



 



Thé Bois chéri